Épandage agricole : ce qu’il faut savoir

L’épandage est une phase indispensable pour les agriculteurs. Cela consiste à verser des engrais sur le champ cultivable pour accélérer le développement des cultures. Il faut cependant connaître que ce travail est régi par une discipline stricte et pour cause : un excédent d’engrais peut salir l’environnement. Il permet donc d’en verser la quantité importante. Cet article donne ce qu’il faut savoir sur l’épandage agricole.

C’est quoi exactement l’épandage agricole ?

L’épandage agricole est une technologie agricole qui consiste à répandre plusieurs produits sur les parties cultivées, marais, voies ferrées, forets. Il est aussi une commode agricole qui comporte à verser des amendements, des pesticides, des fertilisants ou des herbicides sur le champ. Le plus fréquemment, cette technique fait référence aux actions de fertilisation des champs, cela veut dire à l’épandage de fanges issues des stations de purification et des bétails : lisier et fumier. Cette pratique est encadrée par des contraintes réglementaires, de façon à recycler la substance organique et chasser des déchets en bornant les dangers de pollution, de nuisances olfactives et des contaminations humaines. Il existe aussi un épandage aérien de pesticides, le plus capable de polluer l’air. Ce système est peu pratiqué en Europe, mais le plus fréquent aux Etats-Unis.

L’épandeur agricole, quel est son utilisation ?

L’épandeur est un appareil agricole utilisé pour l’épandage, il est équipé d’un réservoir destiné à accueillir un fertilisant. Il admet le transport du compost, des amendements du sol ou du fumier. Cet épandeur de fumier permet l’épandage et le déchiquetage du fumier et sont emmenés par la prise de puissance du tracteur. Il est doté d’un moyen qui permet de verser ce dernier sur la terre d’une manière régulière. Il existe diverses translations d’épandeurs d’engrais : électrique avec ou sans fil, à dos, à tracter, à mains. Même si l’épandeur agricole a le même objectif, leur méthode d’utilisation change d’un constructeur à un autre. Pour éviter le dépôt et le séchage de produits menant à des dangers de blocage d’éléments mouvants, cet appareil nécessite un nettoyage quotidien.

Quelles sont les règles de base de l’épandage ?

Avant l’épandage agricole, l’agriculteur doit faire une étude méticuleuse du terrain. Ce système va lui admettre de faire le choix du type de fertilisant à employer, car ce choix est fonction d’une sorte de législation et de sol. Après avoir fait cette principale étude, il va installer des programmes d’épandage pour conduire les fréquences d’apport et les doses à verser. Ces facteurs dépendent du type de sol, des systèmes de culture et de l’endroit géographique des champs. La loi administre pareillement les moments d’épandage, les distances d’exclusion, et la quantité d’engrais à employer. L’épandage agricole est défendu sur un sol détrempé, gelé et enneigé. Il est aussi défendu de devancer le seuil de 170 kg d’azote à l’hectare.

Élevage porcin : quelle alimentation choisir ?
Les matières premières pour élevage bovin